Connect with us

Hi, what are you looking for?

uktravelpoints.com

Entertainment

Streaming musical en direct : la rentabilité toujours pas trouvée

Apparu en 2007, avec la possibilité de diffuser des vidéos en direct sur internet, le livestream musical s’est fortement développé pendant la pandémie de Covid-19 avec la fermeture des salles. L’enregistrement et la transmission de spectacles, en direct ou diffusés, ont permis aux artistes de maintenir un lien avec leur public, mais aussi de générer de nouvelles pratiques : depuis la réouverture des espaces, la demande est restée forte. Ainsi, Arcom et le Centre national de la musique (CNM) ont mené une étude, avec la société PMP et l’Ifop, sur le potentiel de ce marché devenu professionnel mais dont les acteurs restent prudents.

La diffusion de musique live concerne déjà 45% des internautes français. Cette consommation est répartie à parts égales entre directe et différée. Sans surprise, le profil est jeune, avec une surreprésentation des moins de 35 ans (45%) et des mélomanes : 69% de ceux qui regardent régulièrement les émissions physiques consomment du live streaming, contre 26% des non-spectateurs.

Offrir une valeur ajoutée

Les confinements ont ancré ces habitudes : si 39 % des adeptes des live streams ont commencé avec la pandémie, seuls 10 % ont mis fin à ces usages depuis la réouverture des salles. En revanche, 29% des consommateurs payants de livestreams musicaux ont accepté de mettre la main à la poche lors de la fermeture des lieux culturels, et ce n’est que 21% depuis la reprise.

Il est donc impératif d’offrir plus de valeur ajoutée pour stimuler le consentement à payer. “Intégrer les nouvelles technologies qui ‘augmentent’ le spectacle vivant, favoriser l’interaction sociale au même titre que le sport ou le jeu vidéo, et profiter des ressources proposées – chat, accès backstage, multicaméra” sont des moyens évoqués dans l’étude.

Accepter les risques

De nombreux acteurs traditionnels (producteurs de spectacles, maisons de disques, éditeurs) ou spécialisés (plateformes de diffusion, solutions de captation, box-office dédié) s’y intéressent et analysent les modèles possibles : gratuits, promotionnels ou liés à des programmes éditoriaux subventionnés (Arte Concert, Culturebox ), soit en payant, à l’acte ou sous forme d’abonnement à une plateforme ou chaîne d’artistes. Les revenus peuvent provenir de la vente de billets, des dons des utilisateurs, de la publicité ou de produits dérivés.

Mais la grande majorité des joueurs perçoivent le streaming en direct comme une prise de risque financier. Capter un concert représente des coûts très variables selon les moyens technologiques utilisés et les revenus sont difficiles à estimer. “Ainsi, l’offre reste sous-développée sur le marché français par rapport au marché anglo-saxon et particulièrement américain”, pointe l’étude Arcom-CNM, qui explique ce constat par la moindre capacité d’investissement des entrepreneurs français, le poids des subventions et contributions de , et le manque de clarté sur les droits et la rémunération.

A cela s’ajoute le public plus restreint des artistes français par rapport à leurs homologues outre-Atlantique et outre-Manche, capables de mobiliser un public bien plus large, comme l’évoque le Printemps Production de Bourges Christophe Sabot d’Olympia et Aurélien Binder de Fimalac Entertainment.

gestion des droits

En effet, le cadre légal et contractuel est complexe et varie selon les contrats conclus entre les ayants droit, les plateformes de diffusion et les pays d’enregistrement ou de diffusion.

Les critères précis (diffusion en direct ou en différé, heure de mise à disposition différée, présence ou absence d’un public) restent à définir et auront un impact sur le taux de TVA applicable aux droits d’accès à la diffusion en direct, les redevances perçues pour les redevances, la rémunération des artistes interprètes et la place du producteur de l’émission – qui ne touche actuellement rien et revendique un “droit de voisinage”. Enfin, la rediffusion non autorisée – et donc illicite – d’un direct payant doit être anticipée.

Autant de paramètres qui vont influencer le développement du marché, auxquels s’ajoutent les évolutions technologiques et sa démocratisation, ainsi que la prise en compte des enjeux environnementaux, conclut l’étude.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You May Also Like

Entertainment

l’essentiel Treize chansons étaient en compétition sur “La chanson de l’année 2022”, diffusée depuis Toulon sur TF1 samedi soir. Nous ne sommes même pas...

Entertainment

20:56 – Les joueurs entrent sur le terrain Les équipes d’Algérie et d’Ouganda font leur apparition dans ce stade le 5 juillet 1962 à...

Entertainment

Presse associéeLors du concert Platinum Jubilee devant Buckingham Palace à Londres, le 4 juin 2022. ROYAUME-UNI – Une ribambelle de stars, dont le mythique...

Entertainment

Ce lundi 6 juin 2022, jour de la Pentecôte, la joyeuse bande de Cyril Hanouna était en direct dans Ne touchez pas à ma...

Copyright © 2022 uktravelpoints.com.